Couverture de St-Lô (Manche), 20000 habitants 2 novembre 2000 16:10

Bonjour à tous (et particulièrement aux amateurs de technique),

Nous avons souvent évoqué, dans ce forum, des questions relatives à la
couverture urbaine, à travers la description de sites notamment ;

Il m'a paru intéressant de donner un idée des moyens déployés pour la
couverture de St Lô, petite ville de la Manche de 20000 habitants,
banlieue incluse.

Iti offre la couverture la plus complète avec 7 BTS répartis en trois
sites.

Vient ensuite SFR, 6 BTS sur deux sites.

BoT, enfin, un seul site, 3 BTS, et une couverture assez médiocre sur
laquelle je ne m'étendrai pas.

Le saut de fréquence synthétisé, activé sur Iti, m'a permis de relever,
pour chaque BTS, le nombre total de fréquences utilisées en plus de
celle supportant la voie balise. Chez SFR, du fait de l'absence de
hopping, seules les fréquences supportant une voie balise sont
mentionnées.


- Itineris (premier nombre : n° de canal de la voie balise. Nombres
entre parenthèses : canaux utilisés dans les séquences de hopping).


St-Lô - La Chevalerie (Chateau d'eau), site trisectorisé :

VB n° 48 (24 30) CID : 7909
VB n° 45 (51) CID : 7910
VB n° 42 (40 34) CID : 7911


Agneaux - Pylône TDF, site trisectorisé :

VB n° 44 (9 14 21 39 46 50 52) CID : 6661
VB n° 25 (23 28) CID : 6662
VB n° 6 (2) CID : 6663


St Georges-Montcocq - Pylône FT, site omnidirectionnel et "historique" :

VB n° 4 (16 37)


Le résultat de cette ingéniérie, en, terme de couverture, est
excellent. le champ est partout supérieur à - 80 dBm, même dans les
cours des immeubles, la plupart en béton (la ville a été totalement
détruite au moment du débarquement, puis reconstruite dans les années
50 et 60)

Les férus de technique n'auront pas manqué de remarquer que, sur le
site d'Agneaux, il est utilisé dans une même BTS jusqu'à 8 fréquences.

S'il est possible que ce site dispose du saut de fréquence synthétisé,
cela demeure néanmoins peu probable, car serait alors visiblement le
seul dans ce cas, ce qui présente alors peu d'intérêt... En outre, il
s'agit de la BTS desservant en priorité la gare, le centre-ville et la
cité administrative (St-Lô est la préfecture de la Manche, malgré sa
petite taille... Cherbourg, 100000 habitants, n'étant "que" sous-
préfecture). La présence de 8 TRX ne n'est donc pas absurde, surtout
que le site se situe entre 60 et 100 m au dessus du niveau moyen de la
ville, au relief assez escarpé. cela évite donc d'installer un site
supplémentaire en pleine cité administrative sans nuire pour autant à
la qualité de la couverture.

Les BTS ne disposant que de 2 TRX couvrent essentiellement les sorties
nord et sud de la ville, couvrant des zones semi-rurales.

Celles pourvues de 3 TRX couvrent essentiellement les quartiers
périphériques et les zones industrielles (à l'est, à l'ouest et au sud
de la ville).

Il est donc intéressant de noter que le nombre de TRX est loin d'être
ridicule, ce qui montre avec évidence le développement de la téléphonie
mobile hors des grandes agglomérations.

Dans le bocage à 30 km autour de St Lô, on trouve, dans des zones
totalement rurales (mais traversées par des axes de grande circulation)
des BTS à 2, 3 et même 4 TRX, jamais un seul...



- Pour SFR et Bot, l'absence de hopping rend un transcription du détail
des canaux moins intéressante ; Pour relever toutes les fréquences
utilisées par chaque BTS, j'aurais dû en effet lancer plusieurs appels
(voire plusieurs dizaines d'appels) sur chaque VB afin d'espérer me
voir "balancé" sur un TRX ne supportant pas la voie balise; Mais j'ai
remarqué, par expérience, que si l'on arrive à déterminer comme cela la
présence d'un ou deux TRX supplémentaires, il est impossible d'être
certain de tous les avoir identifiés... D'où le relatif inintérêt de la
citation exhaustive de tous les canaux.

A titre de comparaison, cependant, il est à noter que :

- SFR utilise le site du Château d'eau de La Chevalerie en y ayant
implanté une station trisectorisée, et dispose d'un deuxième site
trisectorisé à St Georges-Montcocq, à 200 m au sud-est du site Iti omni.
La couverture est comparable à celle d'Iti sauf en centre-ville ou
l'absence de station à Agneaux fait tomber le champ parfois jusqu'à -90
dBm dans certaines arrière-cours.

- BoT n'utilise que le château d'eau de La Chevalerie avec une station
trisectorisée 1800.
La couverture est médiocre, surtout à l'ouest et au nord de la ville
basse, zones desservies, chez les autres, par Agneaux et/ou St Georges-
Montcocq.
Le champ est également faible, pour les mêmes raisons, dans la zone
industrielle d'Agneaux.

A+,

Olivier